RDP SEA Gestion Sociale

28/01/2015
Revue presse-GS

 

http://www.gestionsociale.fr/les-cabinets-dexpertise-chsct-creent-un-syndicat-professionnel/

Gestion sociale – 28 janvier 2015

Les cabinets d’expertise CHSCT créent un syndicat professionnel.

Une vingtaine de cabinets d’expertise agréés intervenant auprès des CHSCT viennent de créer le SEA, Syndicat des experts agréés. Parmi ses membres figurent les deux poids lourds de la profession, Technologia et le groupe Alpha qui trustent un millier des quelque 1400 expertises réalisées chaque année. Isast, Orseu, ou encore JLO Conseil font aussi partie des acteurs influents associés à l’initiative.

Le projet, caressé depuis plusieurs mois par le patron de Technologia, Jean-Claude Delgènes, s’est accéléré à la faveur du vif débat sur les CHSCT, suscité à l’occasion de la négociation sur la modernisation du dialogue social. La réunion constitutive a eu lieu le 26 janvier.

Le SEA , présidé par Dominique Lanoë, directeur du développement chez Isatst, se fixe pour objectif de valoriser le métier, de réguler les pratiques et plus généralement, de défendre les CHSCT en tant qu’instances essentielles à la préservation de la santé au travail. Informé de la démarche, le ministère du Travail, notamment le DGT, Yves Struillou approuve. Les partenaires sociaux devraient aussi être rassurés d’avoir un interlocuteur institutionnel pour échanger sur le dossier des CHSCT, devenu sensible.

Nouvellement élu, le bureau du s’attèle déjà à la rédaction d’un règlement intérieur et d’un code de déontologie, encore inexistant dans cette profession où les pratiques, méthodologies et diagnostics font rarement l’unanimité des employeurs et des élus du personnel.

Toutefois, le positionnement du SEA ne sera pas simple. C’est un syndicat patronal, puisqu’il regroupe des entreprises. Néanmoins, ses membres doivent, dans leurs interventions, garder l’équidistance entre employeurs et instances représentant les salariés.

Par ailleurs, les relations n’ont pas toujours été chaleureuses entre les différents cabinets. Plusieurs d’entre eux ont adhéré à la Fédération des intervenants en risques psychosociaux (Firps), certains en sont partis en claquant la porte. L’enjeu du SEA est d’une autre envergure, mais ces experts dont on sait que certains se détestent cordialement, sauront-ils jeter les rancunes à la rivière pour travailler main dans la main ? Pour l’heure, tous affirment que tel est leur souhait. Les premières décisions ont été, en tout cas, votées à l’unanimité.

présentation
déontologie
annuaire
adhérer
espace adhérents
contact